UTC :
Saint Barth :
Le Havre :
Stockholm :
Marstrand :

Actualités

13/10/14 : RMS Géovoile pour la Volvo Ocean Race

Ce samedi 11 octobre, à 12:00UTC précisément, 7 équipages prenaient le départ de la Volvo Ocean Race 2014-2015.


Des équipages de 8 navigant(e)s et un media-man, partis pour s'affronter autour du monde, sur 9 runs de 3 à 30 jours, à bord de monotypes à peine plus grands – de 1,52m - que les 60' IMOCA utilisés par les solitaires du Vendée Globe ou de la Route du Rhum, faisant ainsi de la Volvo Ocean Race une des épreuves physique et psychologique les plus difficiles à laquelle on puisse vouloir se confronter.


Et à 12h01 démarrait le RMS Géovoile (Race Managment System), utilisé par les membres du Race Office installé à Alicante, un ensemble d'applications unique qui assureront pendant 6 mois le traitement des données brutes issues de trois systèmes de géolocalisation différents pour produire toutes les 10 secondes - 600 fois par heure - un classement complet comprenant les valeurs complémentaires et les statistiques utiles à la prise de décision.


Des classements également fournis à tous les prestataires de la Volvo Ocean Race, qu'il s'agisse des responsables du jeu, des applications mobiles, du site web ou des interfaces 3D.


Ce RMS Géovoile, déjà utilisé par la direction de course du Vendée Globe, de la Ocean Masters New-York Barcelona, de la Transat 6.50, de la Transquadra et prochainement de la Barcelona World Race, se voit aujourd'hui complété d'un nouvel algorithme ultra performant, permettant en moins de 15 secondes le calcul d'un routage (plus précisément le calcul déterministe d'une route optimale théorique) basé sur des prévisions météorologiques couvrant 7 jours par pas de 3 heures et tenant compte des multiples waypoints et éventuelles portes à franchissement libre que ces courses utilisent.


Une porte à franchissement libre est généralement une porte des glaces, définie par un segment de longitudes, dont un des points doit être laissé au nord (pour les parcours s'approchant de l'antarctique) ou au sud (pour les parcours s'approchant de l'arctique). Quel point ? C'est là toute la subtilité des algorithmes Géovoile : trouver le meilleur point de ces portes qui assurera à un bateau la distance au but la plus courte pour les calculs de classements, et le chemin le plus pertinent pour les calculs de routage.



NB : sur cette course, les applications de rendu cartographique destinées au public ne sont pas assurées par Géovoile.

ExtranetHauwell Studios